Aides fiscales, crédit-d ’impôt, éco-prêt à taux zéro : Quelles aides fiscales recevoir pour l’installation de nouvelles fenêtres, volets et portes ?

À l’heure où les enjeux climatiques et énergétiques ont pris une place très importante, dans la société, l’Etat prévoit (depuis quelques années maintenant) différentes aides fiscales pour les particuliers qui souhaitent effectuer des travaux d’amélioration énergétiques dans leur logement.

Pose de nouvelles fenêtres, de volets, de portes extérieures, changement d’isolation et autres travaux ayant un impact thermique sur votre habitation sont ainsi mis à l’honneur. TVA à 5,5%, CITE, éco-PTZ : voyons ensemble les conditions d’attributions de ces aides fiscales.

À noter : les conditions d’attribution d’aides fiscales changent chaque année.

A lire aussi : Le tarif pour une pose fenêtre

La TVA à 5,5% :

      • Dans le cadre de la rénovation d’un logement

      • Les travaux visent à l’amélioration de la qualité énergétique de votre maison, travaux éligibles au CITE

      • Le logement a plus de 2 ans

      • Les travaux doivent porter sur fourniture, pose, installation, entretien des matériaux d’isolation thermique des fenêtres, volets isolants, portes d’entrée donnant sur l’extérieur.

      • L’équipement doit répondre aux critères de standardisation et de performances minimales déterminés par arrêté ministériel (fenêtres certifiées NF par exemple).

      • Les travaux doivent être effectués et facturés par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement

Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) :

cite-pose-fenetre

Jusqu’au 31 décembre 2017, en tant que particulier, vous pouvez accéder à un crédit d’impôt de 30% sur vos travaux d’amélioration énergétique. Si vous souhaitez changer vos fenêtres, volets ou portes extérieurs, c’est le moment !

Les conditions pour être éligible au CITE :

      • Les travaux ont lieux dans votre logement principal

      • Les travaux auront lieux sur 1 ou 2 années consécutives

      • Les travaux portent sur au moins 1 catégories de travaux sélectionnés parmi 6 catégories définies (par exemple travaux d’isolation + travaux remplacement de chaudière)

      • Le montant des travaux ne doit pas excéder 8000€ pour une personne seule et 16 000€ pour un couple sous imposition commune.

      • Les travaux doivent être effectués et facturés par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement

À savoir : il est désormais possible de cumuler le CITE et l’éco-prêt à taux zéro !

A voir également : Combien coûte la pose de fenêtres sur-mesure ?

Eco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) :

eco-pret-fenetre

Portant exclusivement sur les menuiseries extérieures, les volets isolants et les portes d’entrée donnant sur l’extérieur, l’éco-prêt à taux zéro a été mis en place pour aider les particuliers à financer des travaux d’amélioration énergétique dans leur logement.

Jusqu’au 31 décembre 2018, il est possible de contracter ce prêt si les travaux correspondent aux spécificités relatives à votre logement au regard des conditions d’attribution du prêt. Le prêt ne peut excéder un montant de 30 000€.

Les conditions d’attribution de l’éco-PTZ :

      • Votre logement a été construit avant 1990

      • Vous prévoyez un bouquet de travaux visant à améliorer les conditions énergétiques de votre logement (isolation, pose de nouvelles fenêtres, changement de vitrages…)

      • Les travaux doivent être effectués et facturés par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement

Les ménages les moins aisés pourront aussi être soutenus par l’Agence nationale de l’habitat (Anah). En effet, l’association propose aux foyers modestes et très modestes, de profiter d’un micro-crédit (d’un montant allant jusqu’à 2000€ en fonction des revenus du foyer) pour financer le reste des travaux à charge.

À savoir : il est désormais possible de cumuler l’éco-prêt à taux zéro et le CITE !

A la recherche d’information sur la pose de fenêtre (Tarif, devis…) ? Retrouver notre gros dossier sur les devis fenêtre !